Plantes des murs
     

Plantes des murs

Mur de pierres sèches calcaire

Nous allons nous intéresser à la végétation se développant sur les murs ; notamment ceux construits avec des matériaux issus du sol de notre région et suffisamment anciens pour que la végétation ait pu les coloniser. Nous aborderons principalement les plantes vasculaires des murs de pierre sèche des causses calcaires qui sont dominants dans notre département. Plusieurs espèces de Polypodes (Polypodium sp.) s’installent sur les murs calcaires ou ceux bâtis en schistes cristallins dans le Périgord limousin. La différenciation des espèces nécessite une clé de détermination. Les murs sont également colonisés par de très nombreuses espèces non vasculaires comme les mousses et les lichens. Voir cette rubrique dans le site.



Orpin réfléchi

L’Orpin réfléchi (Sedum rupestre) est une plante grasse atteignant 40 cm. Les tiges couchées produisent des rameaux florifères dressés. Les feuilles sont cylindriques alternes. Les fleurs sont jaune vif. L’inflorescence penchée avant la floraison se redresse ensuite. Pousse surtout sur calcaire, mais peut fréquenter des milieux variés.



Orpin blanc

L’Orpin blanc (Sedum album) est une plante grasse atteignant 30 cm, formant des touffes. Les tiges rougeâtres portent des feuilles cylindriques alternes. Les fleurs sont blanches ou rosées. Espèce surtout présente sur calcaire.




Orpin à feuilles serrées

L’Orpin à feuilles serrées (Sedum dasyphyllum) est une plante grasse rampante. Les feuilles opposées, vert glauque sont très renflées et comprimées sur une face. Une dizaine d’espèces différentes d’orpins peuvent s’observer sur les murs périgourdins.



Cymbalaire

La Cymbalaire (Cymbalaria muralis) est une plante vivace, rampante, en touffes. Les feuilles à long pétiole ont des nervures palmées. La fleur violet pâle porte deux proéminences jaunes en son centre. Cette espèce colonise les murs mais aussi les trottoirs et les pavés calcaires.



Pariétaire couchée

La Pariétaire couchée (Parietaria judaica) est une espèce vivace plus ou moins étalée et très rameuse. Les petites fleurs discrètes se développent à l’aisselle des feuilles entières et alternes. C’est une plante des vieux murs et des rochers calcaires.



Nombril de Vénus

Le Nombril de Vénus (Umbilicus rupestris) est une plante grasse, les feuilles sont charnues et leur pétiole est inséré au centre du limbe. Les fleurs tubuleuses, sont disposées en une longue grappe allongée. C’est une espèce des murs ou rochers siliceux. Elle peut s’observer exceptionnellement sur des murs calcaires bâtis avec du mortier dont le sable est siliceux.



Giroflée des murailles

La Giroflée des murailles (Erysimum cheiri) est une plante à tige ligneuse atteignant 80 cm. Ses fleurs odorantes sont jaunes parfois teinté de brun. Les fruits étroits peuvent être longs de 2-7 cm. C’est une plante cultivée qui s’est naturalisée et orne parfois des murs de monuments anciens (Photo : tour de Vésone à Périgueux).




Drave des murailles

La Drave des murailles (Draba muralis) est une annuelle qui fleurit au mois de mars avec des petites fleurs blanches. Au mois de mai la plante a déjà disparu. Elle ne pousse pas exclusivement sur les murailles, on la trouve aussi dans les pelouses rases et sèches.



Saxifrage à trois doigts

Le Saxifrage à trois doigts (Saxifraga tridactylitis) doit son nom à la forme des feuilles des grands exemplaires. Les trois pieds sur la photo sont trop petits ! Les feuilles sont souvent rougeâtres.

Cétérach officinal

Le Cétérach officinal (Asplenium ceterach) est une fougère longue de 5-15 cm. Les feuilles épaisses ont leur face inférieure couverte d’écailles rousses à maturité. Elle est surtout présente sur les murs et les rochers calcaires.



Rue des murailles

La Rue des murailles (Asplenium ruta-muraria) est une petite fougère ne dépassant guère 10 cm. Elle forme des touffes de feuilles coriaces surtout sur les murs calcaires, mais aussi parfois sur schistes.



Scolopendre

La Scolopendre (Asplenium scolopendrium) est une fougère dont la fronde est entière. Les feuilles sont rassemblées en touffes épaisses. C’est une espèce des murs, parois de puits anciens, rochers calcaires ; exceptionnellement elle peut s’observer sur des substrats acides.



Capillaire des murailles

Le Capillaire des murailles (Asplenium trichomanes) est une fougère aux contours délicats. Chaque fronde est constituée d’un rachis généralement brun-noir duquel partent de nombreuses pennes plus ou moins rapprochées. On distingue plusieurs sous-espèces selon la disposition des pennes. Ces plantes sont surtout présentes sur les murs et les rochers calcaires.