Hélophytes

On qualifie d’hélophytes, les plantes dont le système racinaire est toujours immergé, mais dont les tiges, les feuilles et les fleurs sont aériennes. On distingue plusieurs milieux, selon l’espèce d’hélophyte dominante.
Phragmite commun Le Phragmite commun (Phragmites australis) est une plante vivace de 1-4 m, très rhizomateuse. Les feuilles sont larges de 1-3 cm avec à la base une ligule formée de poils. L’inflorescence forme une panicule inclinée à la floraison. La plante envahit littéralement les milieux où elle pousse et très peu de plantes peuvent cohabiter. Dans une roselière elle est l'espèce dominante.
Phragmite commun

Le Phragmite commun (Phragmites australis) est une plante vivace de 1-4 m, très rhizomateuse. Les feuilles sont larges de 1-3 cm avec à la base une ligule formée de poils. L’inflorescence forme une panicule inclinée à la floraison. La plante envahit littéralement les milieux où elle pousse et très peu de plantes peuvent cohabiter. Dans une roselière elle est l'espèce dominante.

Morelle douce-amère La Morelle douce-amère (Solanum dulcamara) est une espèce vivace, sarmenteuse grimpante atteignant 1,5 m. ses fleurs violettes ont une corolle étalée avec au centre des étamines jaunes formant un tube. Les inflorescences comprennent chacune une dizaine de fleurs.
Morelle douce-amère

La Morelle douce-amère (Solanum dulcamara) est une espèce vivace, sarmenteuse grimpante atteignant 1,5 m. ses fleurs violettes ont une corolle étalée avec au centre des étamines jaunes formant un tube. Les inflorescences comprennent chacune une dizaine de fleurs.

Liseron des haies Le Liseron des haies (voir aussi dans les Mégaphorbiaies) est aussi volubile, ce qui permet à ces espèces de se développer en grimpant au sommet des Phragmites.
Liseron des haies

Le Liseron des haies (voir aussi dans les Mégaphorbiaies) est aussi volubile, ce qui permet à ces espèces de se développer en grimpant au sommet des Phragmites.

Laîche des rives Photo 19 Laîche des rives 
La Laîche des rives (Carex riparia) est souvent associée aux 2 espèces suivantes. Il existe une cinquantaine de Carex différents en Périgord, une clé de détermination est nécessaire pour les identifier convenablement.
Laîche des rives

Photo 19 Laîche des rives
La Laîche des rives (Carex riparia) est souvent associée aux 2 espèces suivantes. Il existe une cinquantaine de Carex différents en Périgord, une clé de détermination est nécessaire pour les identifier convenablement.

Laîche des marais La Laîche des marais (Carex acutiformis), est une espèce très proche de la précédente et elle fait aussi partie de la formation des carex. C. acutiformis : feuilles glauques larges de 7-10 mm, 1-3 épis ♂, épis ♀ larges de 6-8 mm, utricule long de 4-5 mm, Il se distingue de la Laîche des rives (C. riparia) par la couleur et taille des feuilles, le nombre d'épis et des utricules plus petites.
Laîche des marais

La Laîche des marais (Carex acutiformis), est une espèce très proche de la précédente et elle fait aussi partie de la formation des carex. C. acutiformis : feuilles glauques larges de 7-10 mm, 1-3 épis ♂, épis ♀ larges de 6-8 mm, utricule long de 4-5 mm, Il se distingue de la Laîche des rives (C. riparia) par la couleur et taille des feuilles, le nombre d'épis et des utricules plus petites.

Menthe aquatique La Menthe aquatique (Mentha aquatica) a une odeur forte plutôt agréable. Les feuilles ont des dents bien marquées. 2 ou 3 inflorescences, globuleuses, rosées, sont étagées le long de la tige, la plus haute dépassant les dernières feuilles.
Menthe aquatique

La Menthe aquatique (Mentha aquatica) a une odeur forte plutôt agréable. Les feuilles ont des dents bien marquées. 2 ou 3 inflorescences, globuleuses, rosées, sont étagées le long de la tige, la plus haute dépassant les dernières feuilles.

Massette à feuilles larges La Massette à feuilles larges (Typha latifolia) ne partage que rarement son milieu avec d’autres espèces. Elle occupe des étangs ou des mares d’étendue limitée. Ses feuilles larges de 1-2 cm sont vert glauque. Les inflorescences forment un épi caractéristique devenant brun noir en fin de floraison.
Massette à feuilles larges

La Massette à feuilles larges (Typha latifolia) ne partage que rarement son milieu avec d’autres espèces. Elle occupe des étangs ou des mares d’étendue limitée. Ses feuilles larges de 1-2 cm sont vert glauque. Les inflorescences forment un épi caractéristique devenant brun noir en fin de floraison.

Cladium des marais Le Cladium des marais (Cladium mariscus) est une plante stolonifère pouvant atteindre 2 m de haut. La tige cylindrique et creuse, devient trigone dans le haut. L’inflorescence est constituée de plusieurs ombelles successives. Les fruits sont des akènes luisants de 2-3 mm. Cette espèce colonise les marais et fossés alcalins.
Cladium des marais

Le Cladium des marais (Cladium mariscus) est une plante stolonifère pouvant atteindre 2 m de haut. La tige cylindrique et creuse, devient trigone dans le haut. L’inflorescence est constituée de plusieurs ombelles successives. Les fruits sont des akènes luisants de 2-3 mm. Cette espèce colonise les marais et fossés alcalins.

Glycérie flottante La Glycérie flottante (Glyceria fluitans) est une graminée aux feuilles flottantes, larges de 5-10 mm dont l’extrémité est en carène. Cette espèce colonise les eaux stagnantes (mares, fossés) mais aussi des milieux avec du courant. Cette espèce est souvent accompagnée des plantes ci-dessous.
Glycérie flottante

La Glycérie flottante (Glyceria fluitans) est une graminée aux feuilles flottantes, larges de 5-10 mm dont l’extrémité est en carène. Cette espèce colonise les eaux stagnantes (mares, fossés) mais aussi des milieux avec du courant. Cette espèce est souvent accompagnée des plantes ci-dessous.

Véronique faux mouron-d’eau La Véronique faux mouron-d’eau (Veronica anagalloides) est une plante amphibie aux feuilles assez étroites, ondulées, peu dentées, aux grappes florales assez serrées.
Véronique faux mouron-d’eau

La Véronique faux mouron-d’eau (Veronica anagalloides) est une plante amphibie aux feuilles assez étroites, ondulées, peu dentées, aux grappes florales assez serrées.

Ache nodiflore L’Ache nodiflore (Hellociadium nodiflorum) est une plante aquatique vivace pouvant atteindre 2 m. Submergée ou émergée la tige est creuse, les feuilles sont aériennes, composées de 5-9 segments. Les petites fleurs blanches sont rassemblées en ombelles sessiles opposées aux feuilles. L’espèce est présente dans les fossés, ruisseaux, marais non acides.
Ache nodiflore

L’Ache nodiflore (Hellociadium nodiflorum) est une plante aquatique vivace pouvant atteindre 2 m. Submergée ou émergée la tige est creuse, les feuilles sont aériennes, composées de 5-9 segments. Les petites fleurs blanches sont rassemblées en ombelles sessiles opposées aux feuilles. L’espèce est présente dans les fossés, ruisseaux, marais non acides.

Baldingère faux-roseau La Baldingère faux-roseau (Phalaris arundinacea) est une plante vivace atteignant 2 m de haut. Les feuilles sont larges de 1-2 cm, aux marges un peu scabres, avec une ligule membraneuse. L’inflorescence est une panicule de 10-25 cm. Cette espèce colonise les bords des eaux et marécages.
Baldingère faux-roseau

La Baldingère faux-roseau (Phalaris arundinacea) est une plante vivace atteignant 2 m de haut. Les feuilles sont larges de 1-2 cm, aux marges un peu scabres, avec une ligule membraneuse. L’inflorescence est une panicule de 10-25 cm. Cette espèce colonise les bords des eaux et marécages.