La chênaie pubescente est le boisement associé aux causses des plateaux et versants calcaires du Périgord. Elle se présente le plus souvent comme un mélange de secteurs plus ou moins boisés, et d’espaces plus ouverts constituant des landes-fourrés avec des genévriers et autres arbustes variés. Parfois ont peut avoir une simple pelouse, totalement exempte d’espèces arborées. La flore herbacée de cette formation est identique à celle qui est décrite dans la végétation des pelouses calcaires.
Chênaie pubescente Une chênaie pubescente en été. Les arbres laissent pénétrer la lumière. Il y a des arbustes et aussi de la végétation herbeuse sur le sol.
Chênaie pubescente

Une chênaie pubescente en été. Les arbres laissent pénétrer la lumière. Il y a des arbustes et aussi de la végétation herbeuse sur le sol.

Chênaie pubescente Dans cette chênaie pubescente les arbres sont petits et rabougris. L'eau de pluie n'est pas retenue par le rocher calcaire, et la couche de terre est fine. Parfois, les arbres sont marcescents, les feuilles mortes restent longtemps sur les branches, surtout chez les jeunes sujets.
Chênaie pubescente

Dans cette chênaie pubescente les arbres sont petits et rabougris. L'eau de pluie n'est pas retenue par le rocher calcaire, et la couche de terre est fine. Parfois, les arbres sont marcescents, les feuilles mortes restent longtemps sur les branches, surtout chez les jeunes sujets.

Chêne pubescent Le Chêne pubescent (Quercus pubescens) est un arbre de 10-25 m au tronc souvent tortueux. Les rameaux de l’année sont pubescents, grisâtres. Les feuilles sont vertes dessus et pubescentes blanchâtres dessous au moins à l’état jeune, la forme et la profondeur des lobes sont très irrégulières. Les glands sont agglomérés sur un pédoncule court. C’est l’arbre le plus commun des causses périgourdins ; c’est le chêne des truffières spontanées locales.
Chêne pubescent

Le Chêne pubescent (Quercus pubescens) est un arbre de 10-25 m au tronc souvent tortueux. Les rameaux de l’année sont pubescents, grisâtres. Les feuilles sont vertes dessus et pubescentes blanchâtres dessous au moins à l’état jeune, la forme et la profondeur des lobes sont très irrégulières. Les glands sont agglomérés sur un pédoncule court. C’est l’arbre le plus commun des causses périgourdins ; c’est le chêne des truffières spontanées locales.

Hellébore fétide
Hellébore fétide

Nerprun alaterne Le Nerprun alaterne (Rhamnus alaternus) est un arbrisseau de 1-5 m. Les feuilles sont persistantes, coriaces, à bord cartilagineux translucide, le dessus vert luisant, le dessous plus pâle. Les fleurs sont discrètes, groupées en petites grappes jaunâtres. Les fruits sont des drupes rouges, noircissant à maturité. Cette espèce est surtout présente sur les causses du sud-est du Périgord et se prolonge dans le Quercy.
Nerprun alaterne

Le Nerprun alaterne (Rhamnus alaternus) est un arbrisseau de 1-5 m. Les feuilles sont persistantes, coriaces, à bord cartilagineux translucide, le dessus vert luisant, le dessous plus pâle. Les fleurs sont discrètes, groupées en petites grappes jaunâtres. Les fruits sont des drupes rouges, noircissant à maturité. Cette espèce est surtout présente sur les causses du sud-est du Périgord et se prolonge dans le Quercy.

Épervière bleuâtre L'Épervière bleuâtre (Hieracium glaucinum) a des feuilles duveteuses tachetées de brun et des têtes de fleurs jaunes sur des tiges branchues. C'est la plus précoce de toutes les Épervières.
Épervière bleuâtre

L'Épervière bleuâtre (Hieracium glaucinum) a des feuilles duveteuses tachetées de brun et des têtes de fleurs jaunes sur des tiges branchues. C'est la plus précoce de toutes les Épervières.

Églantiers Les Églantiers (Rosa sp.) sont les rosiers sauvages. De nombreuses espèces sont présentes en Périgord et la consultation d’une Flore est nécessaire pour les identifier précisément. Ils affectionnent sensiblement tous les mêmes milieux : sols plutôt calcaires, haies, chênaies pubescentes claires.
Églantiers

Les Églantiers (Rosa sp.) sont les rosiers sauvages. De nombreuses espèces sont présentes en Périgord et la consultation d’une Flore est nécessaire pour les identifier précisément. Ils affectionnent sensiblement tous les mêmes milieux : sols plutôt calcaires, haies, chênaies pubescentes claires.

Épipactis à petites feuilles L'Épipactis à petites feuilles (Epipactis microphylla) est difficile à trouver, pas seulement parce qu'il est rare mais surtout parce qu'il est quasiment invisible dans son environnement à l'ombre des arbres. Ses petites tiges feuillues et ses fleurs très discrètes d'un vert grisâtre se confondent parfaitement avec les feuilles et branches qui l'entourent. Les fleurs sont parfumées.
Épipactis à petites feuilles

L'Épipactis à petites feuilles (Epipactis microphylla) est difficile à trouver, pas seulement parce qu'il est rare mais surtout parce qu'il est quasiment invisible dans son environnement à l'ombre des arbres. Ses petites tiges feuillues et ses fleurs très discrètes d'un vert grisâtre se confondent parfaitement avec les feuilles et branches qui l'entourent. Les fleurs sont parfumées.

Cornouiller sanguin Le Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) est un arbuste de 1-5 m. Les rameaux jeunes sont rouges. Les feuilles opposées sont ovales-lancéolées, les nervures contiennent un latex élastique séchant à l’air. Les fleurs blanches à 4 pétales sont disposées en corymbes. Les fruits sont des drupes noires. Espèce des forêts calciclines, haies, lisières.
Cornouiller sanguin

Le Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) est un arbuste de 1-5 m. Les rameaux jeunes sont rouges. Les feuilles opposées sont ovales-lancéolées, les nervures contiennent un latex élastique séchant à l’air. Les fleurs blanches à 4 pétales sont disposées en corymbes. Les fruits sont des drupes noires. Espèce des forêts calciclines, haies, lisières.

Céphalanthère rouge Les fleurs de la Céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra) sont d'un beau rose fuchsia et au début de l'été on peut trouver des groupes de cette orchidée dans les clairières et sous les arbres.
Céphalanthère rouge

Les fleurs de la Céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra) sont d'un beau rose fuchsia et au début de l'été on peut trouver des groupes de cette orchidée dans les clairières et sous les arbres.

Épipactis de Müller L'Épipactis de Müller (Epipactis muelleri) est une orchidée d'une cinquantaine de centimètres de haut avec des petites fleurs verdâtres tachées de rouge, de rose et de jaune et un port érigé. Ses grandes feuilles vert pâle ont des nervures parallèles.
Épipactis de Müller

L'Épipactis de Müller (Epipactis muelleri) est une orchidée d'une cinquantaine de centimètres de haut avec des petites fleurs verdâtres tachées de rouge, de rose et de jaune et un port érigé. Ses grandes feuilles vert pâle ont des nervures parallèles.

Cerisier Sainte-Lucie Le Cerisier Sainte-Lucie (Prunus mahaleb) est un arbuste de 1-10 m. Les feuilles sont luisantes dessus, souvent pliées au niveau de la nervure. Les fleurs sont blanches, groupées par 4-10. Les fruits sont des petites cerises acides. Espèce présente dans les chênaies pubescentes claires du département.
Cerisier Sainte-Lucie

Le Cerisier Sainte-Lucie (Prunus mahaleb) est un arbuste de 1-10 m. Les feuilles sont luisantes dessus, souvent pliées au niveau de la nervure. Les fleurs sont blanches, groupées par 4-10. Les fruits sont des petites cerises acides. Espèce présente dans les chênaies pubescentes claires du département.

Troène commun Le Troène commun (Ligustrum vulgare) est un arbrisseau de 1-3 m aux feuilles opposées ovales. Les fleurs blanches sont odorantes et les fruits sont de petites baies noires. C’est une plante des haies et des forêts neutrocalcicoles claires.
Troène commun

Le Troène commun (Ligustrum vulgare) est un arbrisseau de 1-3 m aux feuilles opposées ovales. Les fleurs blanches sont odorantes et les fruits sont de petites baies noires. C’est une plante des haies et des forêts neutrocalcicoles claires.

Viorne lantane La Viorne lantane (Viburnum lantana) est un arbuste de 1-10 m, présentant des rameaux très flexibles. Les feuilles sont opposées, ovales, tomenteuses dessous. Les fleurs blanches odorantes sont disposées en corymbes ombelliformes atteignant 10 cm de diamètre. Les fruits sont des drupes ovoïdes rouges noircissant à maturité. La souplesse des rameaux a fait qu’autrefois ces tiges ont été utilisées pour lier les fagots, ainsi qu’en vannerie. Espèce présente dans les chênaies pubescentes, ainsi qu’en ripisylve.
Viorne lantane

La Viorne lantane (Viburnum lantana) est un arbuste de 1-10 m, présentant des rameaux très flexibles. Les feuilles sont opposées, ovales, tomenteuses dessous. Les fleurs blanches odorantes sont disposées en corymbes ombelliformes atteignant 10 cm de diamètre. Les fruits sont des drupes ovoïdes rouges noircissant à maturité. La souplesse des rameaux a fait qu’autrefois ces tiges ont été utilisées pour lier les fagots, ainsi qu’en vannerie. Espèce présente dans les chênaies pubescentes, ainsi qu’en ripisylve.

Campanule à fleurs agglomérées La Campanule à fleurs agglomérées (Campanula glomerata) fleurit pendant toute l'été avec des clochettes bleues groupées à la fin des tiges et dans les aisselles des feuilles. Elle préfère des bords de chemin herbeux et des clairières.
Campanule à fleurs agglomérées

La Campanule à fleurs agglomérées (Campanula glomerata) fleurit pendant toute l'été avec des clochettes bleues groupées à la fin des tiges et dans les aisselles des feuilles. Elle préfère des bords de chemin herbeux et des clairières.

Érable de Montpellier L’Érable de Montpellier (Acer monspessulanum) est un arbuste, parfois un arbre ne dépassant pas 15 m. Les feuilles sont opposées, petites mais avec un long pétiole ; le limbe a 3 lobes subégaux. Les fruits sont des doubles samares aux ailes quasi parallèles. On le trouve exclusivement dans les forêts sur sol calcaire.
Érable de Montpellier

L’Érable de Montpellier (Acer monspessulanum) est un arbuste, parfois un arbre ne dépassant pas 15 m. Les feuilles sont opposées, petites mais avec un long pétiole ; le limbe a 3 lobes subégaux. Les fruits sont des doubles samares aux ailes quasi parallèles. On le trouve exclusivement dans les forêts sur sol calcaire.

Érable champêtre L’Érable champêtre (Acer campestre) ne pousse pas seulement dans les Chênaies pubescentes, on peut le trouver également ailleurs. Ses feuilles sont un peu plus grandes que celles de l' Érable de Montpellier et elles ont 5-7 lobes.
Érable champêtre

L’Érable champêtre (Acer campestre) ne pousse pas seulement dans les Chênaies pubescentes, on peut le trouver également ailleurs. Ses feuilles sont un peu plus grandes que celles de l' Érable de Montpellier et elles ont 5-7 lobes.

Arbre de Judée L'Arbre de Judée (Cercis siliquastrum) est un échappé des jardins que l'on peut trouver dans des habitats secs et ensoleillés, comme les chênaies pubescentes sur les coteaux calcaires. C'est un arbuste de 1-5 m de haut. Les fleurs, directement sur les branches, paraissent en même temps que les feuilles rondes.
Arbre de Judée

L'Arbre de Judée (Cercis siliquastrum) est un échappé des jardins que l'on peut trouver dans des habitats secs et ensoleillés, comme les chênaies pubescentes sur les coteaux calcaires. C'est un arbuste de 1-5 m de haut. Les fleurs, directement sur les branches, paraissent en même temps que les feuilles rondes.